Secret Stories, prison de la Réole, été 2017

Une proposition d’exposition d’art contemporain par Laure Neumann et Daniel Boursin pour l’ancienne prison de la Réole dans le cadre du “chemin des arts” 2017
« ..dominé par tout ce qui reste invisible, comme caché à l’oeil mais perceptible aux sens »
P.Duciel 1993

En miroir à l’émission de téléréalité, l’exposition secret stories aborde autrement la question du dévoilement de l’intime. Quelles formes, quelles topographies, peuvent faire revivre, ce qui existe au fond de chacun de nous ? L’ancienne prison fait écho de “la maison des secrets”, chaque cellule porte, un nom de pièce d’habitation: De l’alcôve des fluides à la voûte du devenir.

De l’antichambre d’Eros invitant le spectateur à découvrir un parterre de miroirs où sont disposés des pieds en plâtres à la salle de l’axe où une pièce de bois sculptée repose devant un tryptique photographique. Une quinzaine d’oeuvres et d’installations mélangeant photos, dessins, sculptures et videos, composent un parcours laissant vide le grand espace central (à l’exception du seuil de porte de chaque geôle, souligné d’une ligne blanche luminescente).

Ces oeuvres traitent de l’individu dans sa dimension personnelle :
Ses façons d’habiter ses émotions, ses relations, son corps, son environnement. Enfance / reveries / jalons et seuils de l’existence / temps suspendus / cosmogonie, Les mémoire de chacun de nous est semblable à des plans cinématographiques convoquant tour à tour les différentes sensorialités.

La déambulation du visiteur procèderait d’un nouveau séquençage tissant ses propres souvenirs avec d’une part les oeuvres de l’exposition, et d’autre part le moment présent, toujours renouvelé.

Quelques images

Plan de l'exposition
l’antichambre d’éros
L’antichambre d’Eros, 2017 30 pièces, vases en verre, miroirs, plumes de canard, tulle, moulages de pieds en plâtre.
Détail d'un pied
Cavenac Lodge
Lieu dit Cavenac-sud
47180 Castelnau-sur-Gupie
France